Ces voisines inconnues : Julia von Lucadou et Stéphanie Lux

Une rencontre avec Julia von Lucadou et Stéphanie Lux aura lieu le 7 avril à Bibliomedia à 19h dans le cadre du cycle de rencontres « Ces voisins inconnus » organisé par le Centre de traduction littéraire en partenariat avec la Literaturhaus Zürich.

C’est un monde lisse, brillant, connecté, dans lequel la perfection relève de l’obligation, que le premier roman de Julia von Lucadou, Die Hochhausspringerin/Sauter des gratte-ciel (Hanser 2019 ; Actes Sud 2021) met en scène. Deux femmes y tiennent le rôle principal : la première, Hitomi, une jeune psychologue et la narratrice du récit, est chargée de remettre la seconde, Riva, sur le droit chemin. Riva est une star : elle fait partie de ces jeunes qui plongent du haut des gratte-ciel avant de se rattraper in extremis grâce à une combinaison de vol et qui réunissent des millions de fans sur les réseaux sociaux. Mais elle décide brusquement d’arrêter son activité, risquant d’être mise au ban de la société. Sauter des gratte-ciel nous confronte à un univers dystopique, pas si éloigné du nôtre. Par son vocabulaire et ses descriptions minutieuses, la langue de l’autrice, que la traductrice Stéphanie Lux transporte avec brio en français, reflète l’atmosphère étouffante du roman.

La rencontre a lieu dans le cadre du cycle de rencontres « Ces voisines inconnues » organisé en partenariat avec le Centre de traduction littéraire et la Literaturhaus Zürich, avec le soutien de la Fondation Oertli.

Une deuxième rencontre a lieu le mercredi 6 avril 2022 à 12 h 15 à la Maison Rousseau Littérature; 40, Grand-Rue ; Genève.

Julia von Lucadou est née à Heidelberg en 1982. Titulaire d’un doctorat en sciences du cinéma, elle vit entre Bienne, New York et Cologne. Son premier roman, Die Hochhausspringerin, a obtenu un des Prix suisses de littérature en 2019.

Stéphanie Lux est originaire de Thionville. Elle vit à Berlin comme traductrice littéraire. Elle a notamment traduit des œuvres de Christine Wunnicke, Clemens Setz, Annette Hess et Matthias Politycki. Son travail a été récompensé par plusieurs prix, dont le prestigieux Prix Nerval-Goethe en 2020.

Entrée libre.
La soirée se terminera autour d’un apéritif.