Winiger Jean

Né aux Evouettes (Valais) en 1959, il fait des études de lettres à Genève, puis se consacre à l’enseignement. C’est avec un confrère, Alain Bagnoud, qu’il fait ses débuts littéraires en 1989 avec un roman épistolaire et libertin, Les épanchements indélicats. Avec Les poupées du froid, il adopte un ton plus grave, donnant à ce roman « l’expression mythique résolument pessimiste de la condition humaine », pour reprendre la définition de Roger-Louis Junod.

Opere:
  • Les plumes de l’ange nu. – 1978. (Poésie)
  • Les épanchements indélicats. – L’Aire, 1989. (Roman épistolaire)
  • Les poupées du froid. – L’Aire, 1993. (Roman)

Premi:
  • Prix Hentsch de l`Univ. Genève 1991
  • Prix Paul Budry 1991

Zurück