Rod Edouard

(31 mars 1857–29 janvier 1910 à Grasse, France) Né à Nyon, en Suisse, et originaire de Ropraz, Edouard Rod est un critique littéraire, journaliste, bellettrien et écrivain suisse. Il étudie à l'Université de Lausanne, où il rédige sa thèse de doctorat sur la légende d'Œdipe (Le développement de la légende d'Œdipe dans l'histoire de la littérature), puis à Berlin, où il s'enthousiasme pour les doctrines de Schopenhauer et la musique de Wagner. En 1878, il arrive à Paris. Critique réputé, il écrit de nombreux romans naturalistes inspirés des idées de Zola, avec qui il publie en 1879 une brochure polémique, intitulée "A propos de L'Assommoir", marquant ainsi son engagement aux côtés du chef de file du naturalisme. En 1881, il dédie sa nouvelle Palmyre Veulard à Zola, dont il est devenu l'ami et le disciple. Édouard Rod éditeur En 1884 il devient rédacteur en chef et éditeur de la Revue contemporaine ISSN 1245-6470. Il collabore à plusieurs périodiques (Revue réaliste 1, Le Figaro, Journal des débats, Revue des Deux Mondes, Revue wagnérienne, et, en Suisse, à la Semaine littéraire). En 1887, il succède à Marc Monnier en tant que professeur de littérature comparée à l'Université de Genève jusqu'en 1893.Il regagne ensuite la capitale française et poursuit une abondante œuvre romanesque, alternant ses sujets, tantôt rétrospectifs, tantôt d'actualité, et ses décors, tantôt parisiens, tantôt suisses. La Course de la mort (1888) marque un tournant de son oeuvre : dans cet ouvrage, il abandonne le naturalisme littéraire pour l'analyse des motifs moraux. Il donne le meilleur de lui-même en présentant des cas de conscience, la lutte entre la passion et le devoir, et les vertus du renoncement. Le Sens de la vie (1889), l'un de ses ouvrages les plus fameux, est en quelque sorte un complément de La Course de la mort. Il est suivi par Les Trois cœurs (1890), Le Sacrifice (1892), La Vie privée de Michel Teissier (1893), La Seconde Vie de Michel Teissier (1894), Le Silence (1894), Les Roches blanches (1895), Le Dernier Refuge (1896), Le Ménage du pasteur Naudié (1898), L'eau courante (1902), L'Inutile effort (1903), Un Vainqueur (1904), L'Indocile (1905), Reflets d'Amérique (1905) et L'Incendie (1906). Ses ouvrages de critique littéraire sont : Les Idées morales du temps présent (1897), Essai sur Goethe (1898), Stendhal (1892). Il publie L'Affaire J.-J. Rousseau en 1906, et écrit la même année une pièce en trois actes sur un épisode de la vie du philosophe, Le Réformateur, produite au Nouveau Théâtre à Paris. Élu à l'Académie française il décline cet honneur qui l'aurait contraint à prendre la nationalité française et à abandonner sa nationalité suisse2. Il fut l'ami de Charles Ferdinand Ramuz. Celui que l'on surnommait l’Anatole suisse, en raison de l'oubli dans lequel ses œuvres sont tombées au XXe siècle et par analogie avec Anatole France, est mort subitement le 29 janvier 1910 à Grasse,(France). C. F. Ramuz lui a rendu un hommage sobre dans l'évocation de sa première rencontre avec le peintre René Auberjonois.

Opere:
  • Les Allemands à Paris. - Ed. Derveaux, 1880
  • Palmyre Veulard. - Ed. Dentu, 1881
  • Les Protestants. Côte à côte. - Ed. Ollendorff, 1882
  • La Chute de Miss Topsy. - Ed. Henry Kistemaeckers, 1882
  • La Femme d'Henri Vanneau. - Plon, 1884
  • La Course à la mort. - Ed. Frizine et Cie, 1888
  • Le Sens de la vie. - Ed. Payot, 1889
  • 1890 Les Trois cœurs. Ed. Ddier, 1890
  • La Sacrifiée. - Ed. Payot, 1892
  • La Vie privée de Michel Teissier. Ed. Perrin, 1893
  • La Seconde Vie de Michel Teissier. - Ed. Perrin, 1894
  • Le Silence. - Ed. Perrin, 1894
  • Les Roches blanches. - Ed. Fayard, 1895
  • Le Dernier Refuge. - Ed. Perrin, 1896
  • L'Innocente. - Ed. Paul Ollendorff, 1897
  • Là-haut. - Ed. Perrin, 1897
  • Le Ménage du pasteur Naudié. - Ed. Charpentier, 1898
  • Mademoiselle Annette. - Ed. Perrin, 1901
  • L'eau courante. - Ed. Fasquelle "bibliothèque Charpentier", 1902
  • L'Inutile effort. - Perrin, 1903
  • Un Vainqueur. - Ed. Charpentier, 1904
  • L'Indocile. - Ed. Fasquelle "bibliothèque Charpentier", 1905
  • Reflets d'Amérique. - Ed. Sansot, 1905
  • Le Réformateur. - 1906
  • L'Incendie. - Ed. Perrin, 1906
  • L'Ombre s'étend sur la montagne. - 1907

Zurück