Pasquet Jean-Marc

Né le 8 mars 1957 en Suisse, de mère Franco-russe, de père Haïtien, élevé à travers le monde, de culture européenne et métissé de quatre continents, Jean-Marc Pasquet nourrit son imaginaire de ses multiples voyages.À 13 ans, il quitte Genève pour devenir Maharadjah aux Indes, un pistolet à plomb et 50’000 francs de billets de Monopoly en poche. On le retrouve quelques jours plus tard, dormant dans le Zoo de Turin où il voulait s’habituer aux cris des bêtes féroces. Le pli de l’aventure est pris. Son adolescence mouvementée le voit rebondir de Genève à Addis-Abeba, de Bangkok à New York, de Londres à Madrid, en passant par Port-au-Prince. De sa scolarité, il retient surtout les leçons de l’école buissonnière qu’il pratique avec assiduité dans les forêts proches ou les jungles urbaines. À 18 ans, il vit entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, oscillant dangereusement entre banditisme et musique. De retour en Europe, il replonge dans l’écriture à travers la chanson. En 15 ans de musique, il forge son style et sa voix aux feux de la scène, en écrivant plus de 250 chansons qu’il interprète, d’abord avec son groupe de Ska « The Gordini’s » puis son groupe de rock tribal « Monkey’s Touch ». Il compose, enregistre des disques et se produit sur les scènes européennes. (New-Morning Paris, Paleo Nyon, festival de Leysin, « Gradus ad Parnassum » Moscou) Dès 1991, lauréat d’un concours d’écriture cinématographique, il écrit des scénarios de courts-métrages qu’il réalise et produit lui-même. À la demande de réalisateurs, il écrit plusieurs longs-métrages, et participe à des tournages en tant que comédien, (notamment 1er rôle dans « Ashakara », long-métrage tourné au Togo par Gérard Louvin). Rassemblant l’efficacité de la structure narrative cinématographique, le rythme des chansons et le lyrisme de la poésie, il se lance dans son premier roman Nègre Blanc. Aux confins des contes Amérindiens, son nouveau roman Le Don de Qâ, se situe au Canada. Jean-Marc Pasquet se situe dans un courant qu’il appelle « Conscience-Fiction », et collabore avec de nombreux artistes de talent. Il se produit au sein du groupe ZFly, y interprète des chansons tirées du Don de Qâ, et se livre à des lectures-concerts. Parallèlement, il travaille à son prochain roman, et au livret d’un opéra contemporain.

Opere:
  • Nègre blanc. – Robert Laffont, 1996.
  • Le don de Qâ. – Lattès, 2001.
  • Libre toujours. - Lattès, 2004

Premi:
  • Prix de la Société Littéraire de Genève, 2001

Zurück