Péry André

Né à Nyon (Vaud) en 1921, il fait des études de théologie à Lausanne et à Édimbourg, puis devient pasteur. Sa carrière littéraire commence en 1955 avec la publication d’un ouvrage de théologie. Ses premiers livres sont tous des essais théologiques. En 1965, il se consacre à la traduction d’un ouvrage de Nelson Mandela, puis de différents autres textes d’auteurs anglophones. Enfin, et c’est peut-être là l’étape la plus intéressante de sa carrière littéraire, il publie depuis 1976 son journal. Il est décédé en juillet 2008.

Opere:
  • Le catéchisme de Heidelberg : un commentaire pour notre temps. – Labor et Fides, 1959.
  • L’épître aux Galates. – Delachaux et Niestlé, 1959.
  • L’épître aux Philippiens. – Delachaux et Niestlé, 1959.
  • Le matin vient, la nuit aussi. – E. Vernay, 1987. (Poésie)
  • La parole et les mots, journal 1976-1979. – Labor et Fides, 1980.
  • Singulier pluriel, journal 1980-1981. – L’Age d’Homme, 1983.
  • Moments sauvés, journal d’un pasteur 1982-1983. – Labor et Fides, 1988.
  • Un temps pour toute chose. – L’Age d’Homme, 1992. (Récit autobiographique)
  • A l’ombre du doute, journal IV 1962-1976. – Labor et Fides, 1994.
  • La foi en liberté, journal 1984-1985. – Labor et Fides, 1997.
  • Signes du temps, journal 1986-1992. - Labor et Fides, 2001.

Zurück