Moulin Jean-Pierre

Il est né à Lausanne en 1922. Sa vie tout entière oscille entre deux pôles, le journalisme politique et l'écriture de chansons. Pierre Béguin lui met le pied à l'étrier très jeune, et il part pour Paris comme correspondant de la Gazette de Lausanne. Il découvre, au sortir de la guerre, un pays en ruines qu'il va voir évoluer lentement, de la crise algérienne à l'arrivée au pouvoir des socialistes en 1981. La chanson, elle, entre dans sa vie dès l'enfance, avec la radio qu'il écoute passionnément. Il crée quelques spectacles avec Charles Apothéloz, Frank Jotterand et sa sœur Béatrice. Il en présente un à l'Abbaye de Royaumont, où se trouve par hasard Jacques Canetti, le célèbre impresario. Ce dernier engage la troupe aux Trois Baudets, fameux cabaret parisien, et lance J.-P. Moulin auteur de chansons. Il écrit alors pour Sacha Distel, Félix Marten, Serge Reggiani, Edith Piaf. Son œuvre romanesque est très variée, allant d’une histoire qui a pour cadre le monde du show-business à l’évocation d’un épisode américano-français de la Révolution française. Traducteur de John Mc Phee, il a également produit de nombreuses émissions de radio et de télévision. Il vit actuellement à Paris.

Opere:
  • J’aime le music-hall. – Rencontre, 1962.
  • Retourne-toi sur l’ange. – Rencontre, 1962.
  • Renata nue. – R. Laffont, 1963.
  • Mat dans l’ordinateur. – RTSR, 1972.
  • Comment peut-on ne pas être fou ?. – J.-C. Lattès, 1975 ; rééd. 1977.
  • Enquête sur la France multiraciale. – Calmann-Lévy, 1985.
  • L’amant américain. – F. Bourin, 1992.
  • Tribulations amoureuses et autres nouvelles. – Age d’homme, 1996.
  • Une histoire de la chanson française : des troubadours au rap. - Ed. Cabédita, 2004
  • Grand bal au carrefour : poèmes et chansons - Publi-Libris, 2007
  • Femme au bûcher - Ed. L'Age d'Homme, 2012

Zurück