Magnaridès Martine

Née à Sallanches (Haute-Savoie) en 1936, elle a fait des études de lettres à Lyon et à Fribourg-en-Brisgau. Elle a enseigné plusieurs années dans divers pays. Martine Magnaridès (Martine Magnard Athanasiadès) s’intéresse à tous les genres littéraires: roman, nouvelle, récit, théâtre radiophonique. Le voyage, l'histoire, la vie dans sa diversité sont les sources et les thèmes majeurs de ses ouvrages. Elle a traduit en français un ouvrage de Thomas Hürlimann et un autre d'Ernst Eberhard. Elle vit à Villeneuve (Vaud).

Opere:
  • Passent les routes. - Grassin, 1970. (Nouvelles)
  • Images et Souvenirs. - Lescuyer, 1971. (Récit)
  • Fougereine. - Perret-Gentil, 1976 et Plaisir de lire. (Roman)
  • Déjà la nuit. - L'Aire, 1981. (Nouvelles)
  • Le Chant du roi: les dernières heures de Louis II à Neuschwanstein. - L'Aire, 1983. (Récit)
  • Hautes Pierres. - L'Aire, 1989. (Roman) (Prix Schiller 1990)
  • Haute Mer. - L'Age d’Homme, 1992. (Roman)
  • Entrez dans la danse. - L'Age d’Homme, 1993. (Nouvelles)
  • La Plume au vent. - L'Age d’Homme, 1995. (Nouvelles)
  • Jouez, hautbois. - Monographic, 1995. (Contes)
  • Ceux de Mortemer. - L'Age d'Homme, 1997. (Roman)
  • Il est des lieux. - L'Age d'Homme, 2004. (Récits)
  • Deux Ailes. - La Bruyère, 2008. (Récit)

Premi:
  • Prix Schiller 1990
  • Prix des Ecrivains vaudois 1995
  • Médaille d'or de la Renaissance française 1998

Zurück