Galland Bertil

Né à Leysin (Vaud) en 1931, d’un père vaudois et d’une mère suédoise, il fait ses études à Lausanne (licence en sciences politiques). Grâce à une bourse, il sillonne les États-Unis en 1958 et 1959, se formant comme journaliste. Son retour en Suisse fut marqué par ses débuts dans l’édition. La direction des Cahiers de la Renaissance vaudoise lui est confiée (1953-1971) et il ne tarde pas à en faire le fer de lance du renouveau de la littérature romande. Mais son succès et ses options le mettent bientôt en porte à faux avec la Ligue vaudoise, propriétaire desdits Cahiers. Cette rupture le conduit à créer une maison d’édition à l’enseigne de son nom (1971) ; celle-ci porte très haut les couleurs de la littérature romande. Parmi les auteurs qu’il rassemble, on trouve Corinna Bille, Georges Borgeaud, Maurice Chappaz, Jacques Chessex, Jacques Mercanton, Jean-Pierre Monnier, Alice Rivaz, Gustave Roud et Alexandre Voisard. Cofondateur avec Chessex, de la revue Écriture en 1964 et initiateur du Prix George Nicole, qui révèle de jeunes auteurs comme Anne-Lise Grobéty, il traduit en français des œuvres scandinaves, créé la collection CH par laquelle il fait connaître au public francophone les écrivains alémaniques et tessinois. Auteur de récits de voyages sur la Chine et l’Europe du Nord, d’un court essai sur la littérature romande et de portraits des figures de proue qui l’ont accompagné, voire formé. Il n’a jamais cessé, même après l’arrêt de sa maison d’édition, d’œuvrer en faveur de la littérature, initiant de nombreux projets. Durant 20 ans, il dirige la publication des volumes de l’Encyclopédie vaudoise. Il fond les Éditions 24 heures et en assume la direction littéraire. Enfin, aux côtés de Jacques Pilet, il se lance en 1991, dans l’aventure de la création du journal Le Nouveau Quotidien (Lausanne), qui s’affirme romand et européen. Il vit actuellement entre Lausanne et Rimont (Bourgogne).

Opere:
  • La machine sur les genoux. - Les Cahiers de la Renaissance vaudoise, 1960. (Écrit autobiographique)
  • Les yeux sur la Chine. - 24 Heures, 1972. (Écrit autobiographique)
  • Le Nord en hiver. - 24 Heures, 1985. (Parcours du haut de l’Europe de Reykjavik à Moscou)
  • La littérature de la Suisse romande expliquée en un quart d’heure, suivi d’une Anthologie lyrique de poche. - Zoé, 1986.
  • Luisella. - Zoé, 1999 ; Slatkine, 2014. (Roman)
  • Une femme de cinéma : Jacqueline Veuve et le nouvel envol du film documentaire / en collab. avec Marcel Imsand. - Editions de la Thièle ; Cinémathèque suisse, 2003
  • Fortes têtes : des combats politiques aux parcours solitaires. - Ed. de l'Aire, 2005
  • Henri Rieben : 1921-2006 / collectif. - Impr. J. Genoud, 2006
  • Deux poètes du XXIe siècle. - Slatkine, 2014
  • Les pôles magnétiques : récit des années de jeunesse. - Slatkine, 2014
  • Une aventure appelée littérature romande. - Slatkine, 2014

Premi:
  • Univ. Zürich, Doc. honoris causa 1983
  • Prix Schiller 1986
  • Prix Alpes-Jura 1986
  • Prix Montaigne Tübingen 1992
  • Prix Nessim Habif 2014

Zurück