Burnod Elisabeth

Née à Morges le 11 août 1916, Elisabeth Burnod, après une enfance passée au pied du Jura, fréquente le collège de sa ville natale où enseigne son père, puis poursuit ses études au Gymnase de Lausanne. Elisabeth Burnod commence par travailler à la Radio suisse romande puis, une fois mariée, elle séjourne quelques années à Paris. Lorsqu’elle revient vivre à Lausanne, elle assume durant près de vingt ans la fonction d’attachée de presse du Comptoir suisse à Lausanne. Domiciliée à Pully elle y écrit la plus grande partie de son œuvre romanesque. On lui doit également une série de monographies ainsi que des textes écrits pour la radio. Elisabeth Burnod est décédée le 6 mai 1979.

Opere:
  • Le miracle des violettes. – Jeheber, 1946
  • Florentine. – Jeheber, 1949
  • Agnès et le cercle intime. – Jeheber, 1955
  • Les arrangeurs. – Spes, 1963
  • La femme disparue. – Spes, 1964
  • Ornements pour la solitude. – Spes, 1966
  • Le vent d’août. – Ed. Panorama, 1970
  • Le dimanche padouan. – Ed. Panorama, 1976

Premi:
  • Prix des écrivains vaudois 1975

Zurück