Maggetti Daniel

Né en 1961 au Tessin, Daniel Maggetti a terminé ses études de lettres à Lausanne avec une thèse de doctorat sur "L’Invention de la littérature romande". Codirecteur depuis 1986 avec François Fornerod et Sylviane Roche, de la revue "Ecriture", il enseigne actuellement à l’Université de Lausanne, où il tient, depuis 2003, la chaire consacrée à la littérature suisse romande, succédant à Doris Jakubec. Il avait, d'ailleurs, contribué à plusieurs études sur la littérature romande et joué un rôle essentiel dans l'élaboration du "Dictionnaire de la littérature en Suisse romande". Il est entré en littérature en 1995 avec le recueil de récits "La mort, les anges, la poussière" qu’a suivi un deuxième texte de fiction, le récit "Chambre 112", couronné par le prix Michel Dentan 1998.

Bibliographie :
  • L’Invention de la littérature romande, 1830-1910. - Payot, 1995.
  • La Mort, les anges, la poussière. - L’Aire, 1995.
  • Jeter l’ancre dans l’éternité. - Bibliothèque historique vaudoise, 1997. (Etudes sur Alexandre Vinet)
  • Chambre 112. - L’Aire, 1997 ; rééd. 1999.
  • Le grand voyage de Pim la pintade ; ill. de Monique Félix. - Acae, 1999. (Kamishibai)
  • Pleins-vents. - Empreintes, 2000. (Poésie)
  • Lectures conseillées. - L'Aire, 2002. (L'aire bleue)
  • Julia Alpinula à la trace. - Minizoé, 2005
  • Les créatures du Bon Dieu. - L'Aire, 2007
  • La Beauté sur la terre de Charles-Ferdinand Ramuz (avec Stéphane Pétermann) - Infolio, 2010
  • Vies de C. F. Ramuz (avec Stéphane Pétermann) - Editions Slatkine, 2013
  • La veuve à l'enfant. - Zoé, 2015

Distinctions :
  • Prix de la Société académique vaudoise 1995
  • Prix Sévigné, Paris 1997
  • Prix Michel-Dentan 1998
  • Prix Lipp Suisse 2008

précédent