Zermatten Maurice

Il est né à Saint-Martin (Valais) en 1910 ; son père était instituteur. Il fait des études de lettres à Fribourg (doctorat honoris causa), puis est professeur de littérature française au Lycée de Sion, chargé de cours à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, officier supérieur et président de la Société suisse des écrivains. Dans son œuvre, il est surtout l’évocateur de son pays valaisan, de ce petit peuple des montagnes qui possède un génie bien particulier, fidèle à son histoire, à ses contes et légendes, à sa religion catholique, à ses usages très anciens et à ses traditions. Tous ses romans portent le sceau de souvenirs autobiographiques. Aussi critique littéraire, il a consacré des ouvrages à Ramuz, Rilke, à Gonzague de Reynold et à de nombreux peintres. On lui doit aussi une dizaine de pièces de théâtre. Pseudonyme occasionnel : François Bérisal. Il est décédé en février 2001.

Bibliographie :
  • Le cœur inutile. – 1936. (Roman)
  • Le chemin difficile. – 1936. (Roman)
  • La toile d’araignée. – 1937 (Comédie)
  • Nourritures valaisannes. – 1938.
  • Contes des Hauts-Pays du Rhône. – 1938 ; rééd. Slatkine, 1999. (Nouvelles)
  • La colère de Dieu. – 1940. (Roman)
  • Les mains pures. – 1941. (Poème dramatique en trois actes)
  • Le sang des morts. –1942. (Roman)
  • Les solitudes amères. – 1942. (Récits)
  • L’escalier dans le mur. – 1942. (Prose poétique)
  • Il neige sur le Haut-Pays. – 1943-1945. (Commentaire de film)
  • Christine. – 1944. (Roman)
  • Le pain noir. – 1945. (Nouvelles)
  • L’esprit des tempêtes. – 1946. (Roman)
  • Douze préludes à l’histoire du monde. – 1946.
  • La belle Amphélise de Morestel. – L. Wunderle, 1947. (Légende Les saisons valaisannes. – 1947. (Prose poétique)
  • Traversée d’un paradis. – 1949. (Histoire)
  • La servante du seigneur. – 1950. (Méditation)
  • Le jardin des oliviers. – 1951. (Roman)
  • Contes à mes enfants. – 1952. (Contes)
  • Isabelle de Chevron. – 1952. (Œuvre théâtrale)
  • Le petit écolier valaisan. – 1953.
  • Les Chevaux d’Absalon. – 1954. (Œuvre dramatique)
  • Jean-Paul ou l’innocence punie. – 1954. (Nouvelle)
  • La montagne sans étoiles. – 1956. (Roman)
  • L’avion des neiges. –1957.
  • Le lierre et le figuier. – 1957.(Roman)
  • La fontaine d’Aréthuse. – 1958. (Roman)
  • A l’assaut de la face Nord. – 1958. (Roman)
  • Sion à la lumière de ses étoiles. – 1959. (Théâtre)
  • Le réformé. – 1960. (Récit)
  • Le bouclier d’or. – 1961. (Roman)
  • L’été de la Saint-Martin, et autres récits valaisans. – 1962.
  • La rose noire de Marignan, ou le destin de Mathieu Schiner. – 1963. (Pièce en cinq actes)
  • Le cancer des solitudes. – 1964. (Roman)
  • Le Valais, terre d’Helvétie. – 1965. (Jeu scénique)
  • Pays sans chemin. – 1966. (Roman)
  • La louve. – 1967. (Pièce en cinq actes)
  • Le couple perdu et retrouvé. – 1968.
  • Une soutane aux orties. – 1971. (Roman)
  • La porte blanche. – 1973. (Roman)
  • Un amour à Grenchen-Nord. – Denoël, 1978. (Roman)
  • Le bisse en croix. – 1979. (Trois actes)
  • Lanna. - Demeurex, 1981.
  • La colombe et les vautours. – 1982. (Cinq actes)
  • L’Homme aux herbes. - Poche/Suisse, 1983.
  • A la rencontre de Georges Borgeaud. – 24 Heures, 1983.
  • A l’est du grand couloir. – Denoël, 1983.
  • Contes et légendes de la montagne valaisanne. – 1984.
  • Les fiancées de la neige. – 1989.
  • O vous que je n’ai pas assez aimée !. – 1990. (Essai)
  • Le diable à l’âme. – 1992. (Contes)
  • L’Arbre de vie. - Cabédita, 1991.
  • Au Val D’Hérens, contes, us et coutumes de l’alpage de Loveignoz : maléfices et sorcelleries dans le Val d’Hérens. – Ed. VP, 1996.
  • L'Âme et le Cœur du Valais. – Ed. Pillet, 2000

précédent