Viala Michel

Né à Genève en 1933, il suit les cours de l’Ecole des Beaux-Arts en devient décorateur de théâtre. On lui propose ensuite quelques rôles et, après être monté sur scène, il décide de passer à l’écriture. Les nombreuses pièces qu’il a conçues l’ont imposé comme l’un des jeunes auteurs de théâtre les plus talentueux de Suisse. Michel Viala est le pseudonyme de Claude-Michel Tissot. Michel Viala est décédé le 22 août 2013.

Bibliographie :
  • Violences. – 1970. (Poèmes à crier)
  • Il. – Ed. La Cité, 1971. (Poésie)
  • Le bunker. – Ed. La Cité, 1971. (Théâtre)
  • Séance. – Pajouvertes, 1974. (Théâtre)
  • Le Creux. – 1974. (Théâtre)
  • Violences III. – Pajouvertes, 1974.
  • Hans Baldung Grien. – Pajouvertes, 1975. (Théâtre)
  • Jeu de sable. – Pajouvertes, 1975.
  • L’objet. – Pajouvertes, 1975.
  • Vérification d’identité. – Pajouvertes, 1975. (Théâtre)
  • La remplaçante. – Pajouvertes, 1975. (Théâtre)
  • Crise ; Chômage, Écarts, 1976.
  • Par Dieu qu’on me laisse rentrer chez moi. – Ecarts, 1978.
  • J’veux du bonheur. – Ed. des deux continents, 1984. (Théâtre)
  • Poétique. – 1988.
  • Moran. – 1988. (Récit)
  • Toto d’Occident. – 1988. (Roman)
  • Choix de poèmes. – Ed. pEX, 1989.
  • Atelier. – St-Gervais, 1993.
  • Post-sapiens. – L’Age d’Homme, 1995.
  • Jumeau. – L’Age d’Homme, 1996.
  • Poèmes : "passé-présent". - Atelier vivant, 2000.
  • Petit bois : théâtre. - Le Poche, 2004
  • Théâtre incomplet I : monologues et pièces à deux personnages. - B. Campiche, 2007
  • Théâtre incomplet II : pièces à grandes distributions. - B. Campiche, 2007

Distinctions :
  • Prix SACD 1984, pour l’ensemble de son œuvre

précédent