Curtet Jean-Samuel

Né à Agiez-sur-Orbe (Vaud) en 1932, il fait des études de lettres, puis se consacre à l’enseignement. On lui doit des traductions du grec, notamment d’Eschyle et de Paul le Silentiaire. Il commence par écrire pour le théâtre et ce n’est que fort tard qu’il se met à la poésie et publie plusieurs recueils. Il collabore également avec des musiciens tels que Édouard Garo, André Zumbach et José Barrense-Dias.

Bibliographie :
  • Quinze épigrammes amoureux de Paul le Silentiaire. – Ed. Revenandray, 1963. (Poèmes)
  • L’assemblée des femmes et de ce qui s’ensuit. - Création Lausanne, 1974. (Théâtre)
  • Équateur en lambeau de mémoire. – Ed. Off, 1982. (Poèmes)
  • Agamemnon. - Poésie vivante, 1983
  • La gare de Donauwörth. -Aire, 1992.
  • La parole désir et le silence orgasme. - Aire, 1992.
  • Poèmes. - Aire, 1992.
  • Les sept contre Thèbes. - Aire, 1993.
  • Poésies I/II. - Aire, 1993
  • Épigrammes amoureux. - Aire, 1993. (Poèmes)
  • La montre au poignet du dormeur. - Aire, 1995. (Proses)
  • Propos en l’air du temps. - Slatkine, 1996.

Distinctions :
  • Mérite artistique de la Ville de Nyon 2013

précédent