Verdan Nicolas

Nicolas Verdan est né à Vevey en 1971 de mère grecque et de père suisse. Son enfance est une "alternance d'étés grecs (taverne du grand-père maternel, la mer, les olives, le poisson grillé et les visites archéologiques avec mon père enseignant le latin, le français et la culture antique) et d'étés suisses (le chalet, les foins, les vaches, le funiculaire et les bains dans le lac)". Après avoir étudié latin-anglais au gymnase, il collabore à divers journaux romands, dont Vevey Riviera. Il interrompt ses études de Lettres en 1991 où il a "l'impression de perdre son goût pour l'écriture et la lecture". Retour à l'Université de Lausanne, mais en sciences politiques, trois ans de sociologie, d'histoire qui lui donnent des armes essentielles à son activité de journaliste. En 1995, il travaille à 24 Heures, d'abord en rubrique locale et économique, puis en rubrique internationale dont il est le responsable. Ce poste lui permet d'effectuer de nombreux reportages au Proche-Orient. Ces voyages le mènent de plus en plus fréquemment en Grèce auprès de sa famille et de ses amis. En 2003, il séjourne un mois à Thessalonique qui réveille en lui le désir d'écrire: "Cette fois, je dépasse la barre fatidique des 3000 signes de l'article de journal. Avec mon premier roman, je réalise enfin ce désir que je conservais enfoui. Je savais qu'il y aurait un jour où je commencerais à écrire un livre. Je n'étais pas pressé. Et je ne savais pas quand. C'est arrivé d'un seul coup, avec la force d'une évidence." Actuellement, il vit entre Lausanne et la Grèce et est l'heureux père d'un garçon de onze ans. Son premier ouvrage "Le rendez-vous de Thessalonique" a obtenu en 2006 le Prix Bibliomedia.

© Photo:Yves Leresche

Links
www.nicolasverdan.ch/

Werke:
  • Le rendez-vous de Thessalonique. - B. Campiche, 2005
  • Chromosome 68. - B. Campiche, 2008
  • Saga : Le Corbusier. - Campiche, 2009
  • Le patient du docteur Hirschfeld. - B. Campiche, 2011
  • Le Mur grec. - B. Campiche, 2015

Auszeichnungen:
  • Prix Bibliomedia Suisse 2006
  • Prix du Public de la RTS 2012
  • Prix Schiller 2012
  • Lauréat du Roman des Romands 2012-2013

Textausschnitt aus Le rendez-vous de Thessalonique

La côte s'effrite. A l'abri des vitres salées du pont arrière, je consulte ce recueil des jours perdus. Les semaines défilent, noircies par une écriture impatiente cherchant les raccourcis ; à trop limer les aspérités graphiques, elle perd sa lisibilité. Mais pour qui prend le temps d'interroger les mots de Themis, brèves étapes d'une course à l'essentiel, la récompense est belle. J'ai conservé la plupart de ses lettres, autant d'essais égocentriques. J'y trouve pourtant une dimension universelle, un regard sur le monde que je peux faire mien.


Mais là, pour la première fois, je peine à suivre Themis. Tu ne trouveras pas d'autres lieux... Pourquoi ce ton désabusé? Ce discours infime m'apparaît comme un testament définitif. Sans appel.

Zurück