Roud Gustave

Né à Saint-Légier (Vaud) en 1897, il fait des études à Lausanne (licence). Vivant de sa plume, il nous donne d’excellentes versions françaises des poésies de Hölderlin, Novalis et Rilke. Collaborateur aux Cahiers vaudois et à la Revue romande, il vit en solitaire dans sa maison du Haut-Jorat, à Carrouge, (Vaud). On peut dire que la poésie, dont il publie de nombreux recueils, est son unique passion, qu’il peut partager avec les amis de Ramuz, Ansermet et Auberjonois, mais aussi avec son cadet Maurice Chappaz. Pendant près de quarante ans, il entretient une correspondance suivie avec l’écrivain valaisan, correspondance rassemblée en un volume e publiée en 1993. Il est mort à Carrouge près de Moudon (Vaud) en 1976. Une association des amis de Gustave Roud s’est constituée et publie, depuis 1982, les Cahiers Gustave Roud comprenant des inédits.

Links
www.gustave-roud.ch

Werke:
  • Adieu. – 1927 ; rééd. Aux Portes de France, 1944. (Poésie)
  • Feuillets. – Mermod, 1929.
  • Petit traité de la marche en plaine. – 1932.
  • Essai pour un paradis. – Mermod, 1932. (Poésie)
  • Pour un moissonneur. – 1941. (Poésie ; Prix Rambert 1941)
  • Air de la solitude. – Mermod, 1941. (Poésie)
  • Étoile. – Pour L’Art, 1952.
  • Le repos du cavaliers. – 1958. (Poésie)
  • Requiem. – 1967. (Récits)
  • Campagne perdue. – Bibl. des Arts, 1972. (Poésie)
  • Un hêtre de juillet. – 1979. (Extrait de lettres à une amie)
  • Gustave Roud : Journal 1916-1971. – 1982, rééd. Empreintes, 2004.
  • Les fleurs et les saisons. – La Dogana, 1991. (Textes)
  • Correspondance avec Philippe Jaccottet : 1942-1976. - Gallimard, 2002. (Cahiers de la NRF)

Auszeichnungen:
  • Prix de la Société des Ecrivains suisses 1934
  • Prix Rambert 1941
  • Prix du Salon neuchâtelois 1945
  • Prix de la Société des Ecrivains vaudois 1955
  • Prix de la Ville de Lausanne 1967

Zurück