Bovard Jacques-Etienne

Jacques-Etienne Bovard est né en 1961 à Lausanne, il fit des études de lettres et enseigne le français au Gymnase de la Cité à Lausanne. D'inspiration réaliste, ses premières oeuvres font place également au lyrisme, au pamphlet et à la satire. "La Griffe" est son premier roman, pour lequel il a obtenu le Prix de la Bibliothèque pour Tous.

Werke:
  • Aujourd'hui, Jean. - Aire, 1982.
  • L'été du lac. - Terreaux, 1988.
  • La Venoge. - 24 Heures, 1988.
  • Porter sa croix. - Aire, 1988.
  • Mystère et transcendance dans "La Sibylle" et "L'été des sept dormants" de Jacques Mercanton / en collab. avec André Jeanmonod. - Aire, 1991.
  • La griffe. - B. Campiche, 1992 ; rééd. 1993. (Prix Bibliomedia Suisse 1993)
  • Demi-sang suisse. - B. Campiche, 1994.
  • Une pinte de bon sang : nouvelle. - B. Campiche, 1995.
  • Nains de jardin. - B. Campiche, 1996. ; rééd. 2004 (Campoche)
  • Les beaux sentiments. - B. Campiche, 1998. (Prix des Auditeurs de la Radio Suisse Romande 1999)
  • Une leçon de flûte avant de mourir. - Bernard Campiche, 2000.
  • Le pays de Carole. - B. Campiche, 2002
  • Ne pousse pas la rivière. - B. Campiche, 2006
  • La cour des grands. - B. Campiche, 2010

Auszeichnungen:
  • Prix Bibliomedia Suisse 1993

Textausschnitt aus La griffe

J'ai hésité une seconde, à cause des autres. Le taureau agitait ses cornes, sentant une présence, ou agacé par les mouches. Les pierres instables, le silence tendu, la bête trop proche, tout criait le danger. Ma raison s'est cabrée, mais mes jambes ont continué. La peur s'est muée alors en sensation d'un seuil franchi, d'une entrée froide dans un autre monde, beaucoup plus dense et plus simple. je passais, ou bien j'étais corné, piétiné sur les pierres. En attendant j'avançais, les yeux rivés à la nuque de l'animal, dont la peau tressaillait sous la piqûre des taons.

Zurück